« GRAND RAID »
ANDES, JUNGAS, LIPEZ, SALAR

20 jours – 4 000 km

DATES 2023

  • Arrivée à La Paz le 31/07/2023
    Fin des prestations le 19/08/2023

  • Voyages sur mesure pour groupes constitués
  • Difficulty 60% 60%
  • Off-road 70% 70%

CE QUI EST INCLUS :

  • La mise à disposition pour la durée du raid d’une moto Suzuki DR 650, équipée d’un GPS, en parfaite condition et l’entretien de celle-ci tout au long du voyage.
  • Une assurance couvrant les dégâts causés à la moto (hors GPS) jusqu’à destruction totale de celle-ci avec une franchise de 350 $ à la charge du client.
  • Une assurance responsabilité civile limitée à l’équivalent de 3000 $.
  • L’assistance technique.
  • L’essence.
  • Le logement chambre double dans les villes, en dortoir ou chambre triple dans les lieux isolés.
  • La nourriture (hormis les repas libres signalés comme tels sur le programme du circuit).
  • Des rafraîchissements au cours de toutes les étapes.
  • Le personnel d’accompagnement à savoir : 1 guide à moto, 1 mécanicien et 1 chauffeur par véhicule d’assistance.
  • 1 véhicule d’assistance qui suivra le groupe sur la totalité du trajet et qui transportera les effets des participants.
  • Les entrées dans les parcs et réserves prévues dans le programme.
  • Les visites guidées et musées indiqués dans le programme.

CE QUI N’EST PAS INCLUS

  • Le billet d’avion vers et depuis la Bolivie.
  • Une assurance annulation.
  • Une assurance couvrant la perte du billet de retour en cas de retard à l’arrivée (accident, météo, force majeure*, etc.).
  • L’assurance personnelle.
  • L’assurance responsabilité civile au-delà de la somme mentionnée dans le contrat.
  • La franchise pour les dégâts causés à la moto (chutes).
  • Bris du GPS.
  • Un éventuel rapatriement sanitaire ainsi que son organisation.
  • Supplément pour chambre simple quand c’est possible.
  • Nuits supplémentaires hors programme.
  • Les pourboires, consommations personnelles, boissons alcoolisées, souvenirs.
  • Les excursions, visites, guidées ou non, de sites ou musées non signalées dans le programme.

VIDEO du voyage

UN RAID HORS-NORMES

Le Grand Raid permet de découvrir quelques facettes de la grande variété de paysages et de climats qui caractérisent la Bolivie.

Il démarre vers le nord de La Paz en arpentant les vallées qui nourrissent la ville. Le trajet se poursuit par une plongée vers le bassin amazonien pour descendre jusqu’à Apolo qui se trouve à quelques centaines de mètres d’altitude. C’est la lisière de la jungle. Après cette étape, le circuit remonte légèrement jusqu’à un peu plus de 1 000 mètres d’altitude dans les vallées tropicales qui seront traversées en deux jours. L’ascension se poursuivra jusqu’à Inquisivi (3 000m) pour ensuite retrouver l’Altiplano. Au cours de ce raid l’altitude de 5 000 mètres sera atteinte dans les déserts du sud.

Cet itinéraire est le fruit de l’expérience de Moto Trail Bolivia, de ses derniers repérages et découvertes récentes. Il passe par des villes, villages mais aussi des lieux totalement isolés. Des couches géologiques, climatiques, topographiques totalement différentes les unes des autres seront traversées au cours de ce voyage. Vous verrez des paysages extraordinaires. Toute l’équipe a travaillé pour que votre séjour soit à la hauteur de vos attentes et espère qu’à son terme la Bolivie occupera une place à part dans vos souvenirs.

Si vous arrivez en Bolivie avant J1, nous vous accueillerons bien sûr à l’aéroport. Il est intéressant d’avoir au moins un jour d’acclimatation (décalage horaire, altitude) avant le départ du raid. Moto Trail Bolivia s’occupera des réservations d’hôtel et peut vous proposer différentes activités telles que visite de la ville, du lac Titicaca, descente de la route de la mort en VTT, survol du lac Titicaca et de la Cordillère Royale, etc. Nous consulter pour ces options.
A très bientôt !

wyoming riding moto trails usa

EST-UN VOYAGE POUR MOI ?

Ce long voyage a été pensé pour les pilotes à la recherche d’une aventure authentique dans les plus beaux endroits de Bolivie. La majeure partie se déroule sur des pistes larges et des routes en graviers il y aura aussi quelques sections techniques avec des ornières et des cailloux roulants. Ce ne sera jamais vraiment difficile, mais la Bolivie n’est pas pour les débutants.

Vous roulez à votre allure. Votre DR 650 de location est équipé d’un GPS avec l’intégralité du parcours. Avec cet outil et l’aide du pilote accompagnateur, vous prendrez vos propres décisions en fonction de votre condition physique, de la météo et des difficultés du jour…

La météo devrait être agréable, mais il faut se préparer à de gros écarts de température. Il peut faire froid ou pleuvoir en montagne et faire très chaud dans la jungle. Mais rappelez-vous que nous ne contrôlons pas le climat !

Il ne faut pas oublier que nous roulons dans des zones très isolées où les secours peuvent mettre des heures à intervenir. La sécurité est notre priorité essentielle plutôt que la vitesse ou le risque.

Malgré la durée et le kilométrage impressionnants, le raid est parfaitement adapté à tout motard en bonne condition physique ayant la volonté d’aller au bout de ce qui est réellement, et nous pesons nos mots, l’aventure d’une vie !

ROAD-BOOK

JOUR 1 :
Arrivée et début des prestations de Moto Trail Bolivia.
Accueil à l’aéroport. Installation à l’hôtel Mitru en zone sud de La Paz. Présentation du raid et ballade en ville en fonction de l’heure d’arrivée de votre vol.

JOUR 2 :
La Paz – Chuma – Escoma : (280 km : 150 km de goudron, 130 de piste).
Départ à 08h00 pour une première étape qui nous plongera dans le vif du sujet ! Après une sortie de La Paz, de ses ruelles et ses embouteillages, nous traverserons El Alto, ses avenues et sa… Circulation !
Nous quitterons la route pour emprunter une piste quasiment abandonnée à flanc de montagne. Pierres, ruisseaux, un peu de boue peut-être… Une première plongée dans les vallées nourricières de la Paz. Nous serons attendus à Chuma où nous déjeunerons un repas préparé par la communauté. Nous reprendrons ensuite la piste pour remonter vers Escoma, village au bord de la partie nord du Lac Titicaca (3800m). Nous logerons chez un groupe d’ébénistes, missionnaires italiens, qui forment les jeunes de la région. Vous verrez, leur travail et les résultats qu’ils obtiennent sont étonnants. Le repas et logement seront spartiates, les mêmes conditions que pour eux.

JOUR 3 :
Escoma – Apolo (255 km de piste).
Départ à 9h00 pour une grosse journée de piste ! Des descentes vertigineuses, des endroits déserts, des vallées… Nous descendons des Andes vers les plaines amazoniennes. Panier repas quelque part sur le bord de la route ou poulet frit dans un relais très… local ! Il fera de plus en plus chaud. La jungle est proche. Après le retrait et les missionnaires, nous logerons dans un couvent dont une partie est un hôtel géré par des sœurs afin de faire fonctionner un orphelinat.

JOUR 4 :
Apolo.
Nous passerons la journée à Apolo. Les activités d’aujourd’hui sont le fruit d’un repérage récent. Piscine naturelle au pied d’une cascade, pressage de canne à sucre, dégustation de café produit localement… Une belle journée.

JOUR 5 :
Apolo – Guanay (220 km de piste).
Départ à 8h00 pour une nouvelle étape de piste très sinueuse, pierres, boue et beaucoup de poussière ! Une succession de montées et descentes sur les contreforts andins et les vallées par où s’écoulent les rivières depuis les sommets des Andes jusqu’au fleuve Amazone. Au fur et à mesure que nous nous approcherons de Guanay il y aura de plus en plus de trafic routier. Arrivée en début de soirée. Guanay est un centre minier, il y a beaucoup de coopératives de chercheurs d’or dans la région.

JOUR 6 :
Guanay – Chulumani : (200 km de piste).
Départ à 8h00, l’étape est assez tranquille mais il y a beaucoup de trafic sur cette route. Petit à petit nous monterons vers les vallées des Yungas qui est un des grands centres de cultures de coca. Certaines exploitations sont licites, d’autres un peu moins… La température est plus agréable, la chaleur devient très supportable. L’hôtel où nous logerons a le charme désuet d’un établissement qui a dû être de luxe il y a une cinquantaine d’années…

JOUR 7 :
Chulumani – Inquisivi : (190 km de piste).
Départ à 9h00, en suivant les vallées andines nous passerons derrière l’Illimani qui surplombe La Paz. Cette montagne est d’ailleurs le symbole de la ville. Les paysages sont toujours aussi surprenants et la route très sinueuse. Il y a encore beaucoup de cultures de coca par ici. Nous quitterons le bassin amazonien pour progressivement remonter vers les Andes, Inquisivi se trouve à 3000 mètres d’altitude. Arrivée en fin d’après-midi. Logement très correct dans un hôtel à l’architecture… Surprenante !

JOUR 8 :
Inquisivi – Sucre : (520 km goudron essentiellement).
Départ à 8h00, c’est une des étapes de liaison pour rejoindre le sud du pays. La Bolivie a fait beaucoup d’efforts ces dernières années pour améliorer son infrastructure routière. Cette très belle route en est un des résultats. Un hôtel pur style colonial et particulièrement charmant nous hébergera deux nuits à Sucre.

JOUR 9 :
Sucre.
Journée libre. Sucre est la capitale constitutionnelle de la Bolivie, c’est une ville de style colonial comme il en existe encore quelques-unes sur le continent. Nous sommes à un peu moins de 3000 mètres d’altitude, le climat est agréable et la ville incite à la flânerie. Il y a plusieurs musées, églises et possibilité de faire un peu de shopping d’artisanat.

JOUR 10 :
Sucre – Potosi – Tupiza : (420 km de goudron).
Départ à 7h30. Cervantes l’a écrit : « Vale un Potosi ! ». Après 140 km d’une belle route sinueuse, nous ferons une halte à Potosi. Avant le déjeuner, Johnny, ancien mineur vous fera découvrir la ville et une mine. Si l’enfer existe il est ici ! Les conditions de travail sont terribles et l’espérance de vie réduite pour ces mineurs qui pourtant, pour la majorité d’entre eux, ne se plaignent pas de leur sort et sont fiers de leur métier. A l’époque de la Colonie, Potosi était une des villes les plus importantes du monde occidental et l’argent extrait a financé en grande partie la révolution industrielle européenne.
Après la visite nous reprendrons la route pour Tupiza où nous arriverons probablement en début de soirée.

JOUR 11 :
Tupiza.
Cette ville au climat chaud pendant la journée se trouve à la fin de canyons majestueux. Une excursion à pied ou à cheval vous permettra d’en découvrir un.
Pendant ce temps les mécanos travailleront dur sur les motos. La partie la plus exigeante commencera dès demain.

JOUR 12 :
Tupiza – Rio Seco (165 km de piste).
Départ à 8h00, cette étape est l’un des résultats des derniers repérages fait par Moto Andina début décembre 2021. Nous sortirons de Tupiza par un des canyons. Nous bifurquerons ensuite vers le sud pour longer la frontière argentine jusqu’à Rio Seco. La piste est très sinueuse, très peu empruntée, quelques pierres, un peu de sable (pas trop…). Nous arriverons à destination en milieu d’après-midi. Il faudra arriver tôt pour nous installer à la lumière du jour. Ici pas d’électricité, encore moins de réseau, un seul robinet et un seul « cabinet » de toilette… Logement et conditions très spartiates donc mais sous toit et entre quatre murs ! Dîner devant le feu de camp s’il ne fait pas trop froid sinon dans une petite pièce à la lueur de nos frontales.

JOUR 13 :
Rio Seco – Guadalupe (100 km de piste).
Suite de nos récentes découvertes. Avant d’enfourcher les motos, nous ferons une excursion à pied dans des petits canyons, cours secs de rus… Difficile de décrire ce site. Nous partirons ensuite vers « Ciudad Roma ». Là encore difficile à décrire. Majestueux, imposant… C’est en voyant ce paysage si particulier que l’on comprend son nom.
Arrivée à Guadalupe en fin d’après-midi. Ici il y a un groupe électrogène, donc un peu d’électricité. Les conditions sont cependant encore un peu plus difficiles qu’à Rio Seco, d’autant qu’il fait plus froid et que c’est un peu plus haut…

JOUR 14 :
Guadalupe – Quetena (200 km de piste).
Départ à 8h00, étape assez dure, beaucoup de pierres, un peu plus de sable… Beaucoup de surprises aussi. Visite des ruines d’un centre de tri minier de l’époque coloniale. Ces ruines ont été découvertes par les habitants d’une communauté proche. Nous sommes loin de tous les circuits touristiques traditionnels, il n’est pas simple d’arriver ici. Mais le site mérite amplement ce détour. Les habitants du lieu nous attendrons avec un déjeuner à base de lama. Nous poursuivrons ensuite vers les déserts du Lipez et les premières lagunes… Par endroits les pistes sont à peine marquées, peu importe si nous arrivons tard à Quetena car il y a des chambres confortables avec douches chaudes et repas chaud !

JOUR 15 :
Quetena – Villamar (270 km de piste).
Départ à 8h00, aujourd’hui nous grimperons à presque 5000m à plusieurs reprises. Laguna Verde au pied du Llicancahur, Vallée de Dali, geyser, Laguna Colorada… Les joyaux du Sud Lipez sont un passage obligé ! Cette étape nous réservera encore beaucoup de surprises, des paysages exceptionnels, des portions rapides, d’autres sinueuses, peut-être de la neige… Nous déjeunerons au bord des eaux thermales de « Sol de Mañana ». Arrivée à Villamar en toute fin d’après-midi. Nous logerons chez Nicolas, l’infirmier du village. L’endroit est confortable.

JOUR 16 :
Villamar – Jirira (340 km de piste et de Salar).
Départ à 8h00, nous quitterons Villamar par la Laguna Pasto Grande. Encore des paysages exceptionnels, des roches, des concrétions, des montagnes… Nous emprunterons ensuite un axe routier très fréquenté pour quitter cette zone par le salar de Chiguana. Un autre désert… Nous arriverons au bord du Salar d’Uyuni pour les 80 derniers kilomètres en fin d’après-midi. Le coucher de soleil est magique ici. Il nous faudra ajouter une couche, lorsque le soleil disparaît, la température chute très brutalement. Il est possible que nous arrivions à Jirira de nuit. Carlos et Lupe nous attendront avec une bonne soupe de quinoa bien chaude et des chambres confortables !

JOUR 17 :
Alcaya et Salar (Environ 200 km de piste et de Salar).
Après le petit déjeuner, nous partirons pour visiter un site près du village de Salinas de Garcia Mendoza. Il s’agit d’un village Chullpa, une des civilisations les plus anciennes des Andes, partiellement restauré. Il se situe à environ trois quarts d’heure de Jirira et la visite, à pieds, dure à peu près deux heures. Nous reviendrons ensuite sur nos traces pour passer le reste de la journée sur le Salar. Il n’y a rien à voir, simplement une étendue immense plate et blanche, la sensation est magique ! Nous piqueniquerons sur l’Ile du Poisson. Retour à Jirira avec le coucher du soleil.

JOUR 18 :
Jirira – La Paz (540 km de goudron).
Départ à 9h00 pour le retour à La Paz par la longue ligne droite sur l’Altiplano…
Arrivée à l’hôtel en fin d’après-midi.
Soirée libre et repos pour tout le monde !

JOUR 19 :
La Paz
Visite guidée de la ville, achat de souvenirs.
Dîner de despedida.

JOUR 20 :
Fin des prestations de Moto Trail Bolivia.

Galerie « LE RAID ULTIME » – La Bolivie en 20 jours

DES QUESTIONS ?

8 + 10 =

VOYAGES MOTO

california moto trails usa riding the dunes

9 JOURS

13 JOURS

Utah Lake Powell Tenere 700

20 JOURS

Utah Lake Powell Tenere 700

MOTO TRAILS USA

fr_FRFrançais